top of page
  • Innovafood

LES CHIFFRES CLES DE 2021 ET LES TENDANCES 2022 DU SECTEUR DE LA FOOD !


En cette fin de premier trimestre de l’année 2022, il est temps de faire un bilan des chiffres clés de la food de l’année 2021 et de faire un état des lieux des nouvelles tendances de ce secteur qui vont tendre à s’ancrer petit à petit dans le quotidien des français au cours de l'année 2022. Les consommateurs ont de nouvelles attentes en termes d’alimentation et s’orientent dorénavant vers des modes de consommation plus sains et équilibrés.



Tendance n°1 : une alimentation plus saine


Les habitudes alimentaires des Français sont en pleine mutation et résultent de la crise sanitaire du Covid-19 mais aussi des préoccupations environnementales qui sont de plus en plus présentes chez de nombreux citoyens. Ainsi, ils mangent moins de viandes qu’auparavant et consomment davantage de produits bio et locaux. Ceci est une conséquence directe des différents confinements qui ont poussé la population à faire leurs courses dans des magasins de proximité.


Voici quelques chiffres clés qui illustrent bien cette tendance :

  • 71 % des Français consomment des aliments bio au minimum une fois par semaine.

  • 14 % des Français consomment des produits bio tous les jours.

  • 25 à 30 % des Français sont flexitariens.

  • 2,5 % des Français sont végans ou végétariens soit 1,7 millions d’habitants.


De plus, le marché de la restauration s'est également adapté aux nouvelles attentes des consommateurs français car 77 % d’entre eux aimeraient avoir davantage de produits locaux, bio et faits maison à la carte des restaurants. Aujourd’hui, les produits locaux représentent, en moyenne, 46 % des achats alimentaires des restaurateurs.


Et dans les restaurants gastronomiques, les chefs portent une attention particulière à la qualité de leurs produits car 97 % des chefs de restaurants gastronomiques achètent des produits locaux, 86 % font attention au bien-être animal lorsqu’ils achètent une viande et 91 % proposent au moins un plat végétarien au menu.



Tendance n°2 : L’importance du web dans le secteur de la food


80 % des Français décident de leur restaurant grâce aux informations du web.

69 % des Français choisissent un restaurant après avoir consulté les avis en ligne dont 80 % des millennials.


Plusieurs tendances émergent liant le web et la food. On pense notamment à tout ce qui est réservation en ligne et click and collect. Le click and collect étant déjà mise en place, avant la crise sanitaire, par les grandes chaînes de restauration comme Burger King, Pitaya, Sushi Shop… Mais on pense aussi à un autre aspect du web qui est très important et qui a un impact dans le domaine de la food : les réseaux sociaux. Ces derniers ont une importance considérable dans le quotidien des Français et notamment chez les plus jeunes qui ont été, dès leurs plus jeunes âges, habitués à les utiliser.


  • Les chiffres clés concernant les réservations en ligne et le click and collect

50 % des Français réservent leur restaurant sur Internet.

47 % des restaurants proposent un service de réservation en ligne.

Le click and collect a augmenté de 51 % sur les deux dernières années.

33 % des Français ont déjà utilisé le click & collect.

13 % des restaurateurs ont intégré un système click & collect à leur site.


  • Les chiffres clés concernant la food sur les réseaux sociaux

80 % des restaurants communiquent sur les réseaux sociaux de manière générale.

250 millions de posts sont publiés chaque mois sur Instagram avec le #food.

31 % des sondés cuisinent un plat après l’avoir vu sur Facebook.

40 % des utilisateurs de Facebook regardent du contenu autour de la gastronomie et 28 % le partagent, 38 % et 27 % sur Instagram.

L’alimentation est le 5ème thème le plus regardé sur Youtube.

69 % des millennials prennent en photo leur plat et 50 % des 18 – 24 ans les partagent sur les réseaux.

59 % des millennials comparent le prix des produits alimentaires sur la toile et 39 % émettent un avis en ligne sur une marque ou un produit.



Tendance n°3 : La livraison à domicile


Le phénomène de la livraison à domicile s’est développé grâce à la crise du Covid-19. Les consommateurs étant contraints de limiter leurs déplacements et étant freinés par la peur de contracter le virus dès qu’ils sortaient de chez eux, la livraison à domicile s’est alors imposée à eux comme le nouveau moyen d’effectuer ses courses en toute sécurité. Ainsi, de nombreuses start-ups spécialisées dans la livraison de courses à domicile comme Gorillas, Flink, Picnic, Getir, Gopuff et bien d’autres, ont vu le jour pour répondre à cette nouvelle attente des Français. Mais la livraison à domicile ce n’est pas que la livraison de courses, c’est aussi la livraison de repas qui s’est substituée au fait d’aller manger au restaurant, ces derniers étant fermés pendant la crise.


Voici donc quelques chiffres sur le phénomène de la livraison à domicile :

  • 3,3 milliards d’euros, c’est le montant du marché français de la livraison à domicile en 2019 et il est prévu que ce marché atteigne 7,3 milliards d’euros en 2022 selon une étude réalisée par Food Service Vision.

  • 47 % des Français se sont déjà fait livrer un repas chez eux via des plateformes telles que Uber Eats, Deliveroo, Just Eat

  • des restaurateurs ont augmenté leur rentabilité grâce à la livraison à domicile.


Mais cet essor de la livraison à domicile s’est fait au profit de la restauration commerciale traditionnelle ou autrement dit la Restauration Hors Domicile (RHD). En effet, en avril 2020 c’est-à-dire au début du premier confinement en France, il y a eu une baisse de 88 % du chiffre d’affaires pour la restauration commerciale, de 56 % pour la restauration collective et de 43 % pour les commerces alimentaires. La restauration commerciale peine toujours à retrouver son activité d’avant crise malgré l’assouplissement des restrictions.




Σχόλια


bottom of page