top of page
  • Innovafood

LES TENDANCES DU SECTEUR DE L’AGROALIMENTAIRE EN 2023


En ce début d’année 2023, découvrons ensemble les tendances qui vont régir le secteur de l’agroalimentaire durant cette année ! Pour cela, nous nous sommes appuyés sur l’étude réalisée par Baum + Whiteman sur les tendances les plus en vogue dans les restaurants et les hôtels pour 2023.



1. La montée en flèche de l’intelligence artificielle


Dans le secteur de la restauration, l’intelligence artificielle a déjà commencé à se développer via les robots serveurs ou les robots cuisiniers mais en 2023, celle-ci va aller encore plus loin. En effet, certaines IA seront désormais capables, par exemple, de prédire la quantité de tel ou tel produit qu’il sera nécessaire de préparer en fonction de la météo ou encore de répondre aux appels téléphoniques pour prendre les réservations des clients, entre autres.



2. La tendance des clubs de restauration privés


Ce type de clubs n’ont rien à voir avec des clubs dits traditionnels où les membres se retrouvent ensemble car ils avaient des antécédents communs. Ici, dans ces clubs de restauration privés, les membres se réunissent sur la base du poids de leurs comptes de courtage. Ainsi, ces clubs sont réservés à une petite partie de la société. Mais où se trouvent ces clubs et que s’y passent-ils ? Par exemple, l’hôtel Aman qui a récemment ouvert ses portes à New-York, dispose d’un club privé où pour 200 000$ vous avez accès aux services de conciergerie Uber, aux commodités de l’hôtel et à ces restaurants.



3. Un nouvel aliment avec le vent en poupe : Crema


Crema, c’est le nom de ce nouveau condiment que l’on retrouve sur les menus des restaurants. Ce condiment est en réalité une tartinade, utilisée comme une pâte à tartiner que vous pouvez retrouver dans des sandwichs, sur des pâtes, dans des salades… Vendue en bocaux, cette nouvelle tartinade est également parfaite sur les planches apéro pour accompagner de la charcuterie ou à tartiner sur du pain. Elle se décline en différents goûts, par exemple à la pistache, à l’amande… comme celles de la marque Miratus.

Pâte à tartiner crema di pistacchio de Miratus


4. Les aliments à base de plantes n’ont plus autant la côte


Les aliments à base de plantes semblaient avoir le vent en poupe notamment avec l'augmentation du nombre de régime, flexitarien, végétarien ou encore vegan et pourtant au cours de l’année 2022, les ventes de steak végétal dans les supermarchés ont chuté de 10%. Pourquoi une telle baisse ? Les raisons évoquées sont le prix, souvent trop élevé pour les consommateurs, le goût, le scepticisme croissant quant aux prétendus bienfaits pour la santé et, surtout, les étiquettes complexes, qui indiquent qu’il s’agit d’aliments hautement transformés. Mais, le secteur des aliments à base de plantes n’a pas dit son dernier mot puisque des entreprises continuent de se lancer avec notamment une nouvelle perspective : les “viandes hybrides”. Ces dernières combinent à la fois des viandes de culture et de la viande végétale donnant ainsi un goût plus proche de celui d’une vraie viande ce qui pourrait donc conquérir de nouveaux consommateurs et ainsi relancer le secteur. C’est ce sur quoi a misé l’entreprise Meatable.


Viandes hybrides de Meatable


5. La livraison ne sera plus autant plébiscitée par les consommateurs


Le déclin de la livraison à domicile en 2023 ? C’est ce qui semble se dessiner pour cette nouvelle année. Les consommateurs vont davantage se déplacer et aller récupérer leurs commandes. En raison, l’augmentation des frais livraison premièrement mais également les mauvaises expériences des applications de livraison où les livreurs choisissent les clients à qui ils donnent la priorité en fonction des signaux émis par certaines applications concernant les personnes généreuses (qui donnent un pourboire par exemple) et les mauvais payeurs, et certains peuvent même voir leur commande être complètement ignorée. En outre, les chaînes de restauration rapide améliorent leur efficacité en construisant davantage de voies réservées au click and collect comme c’est le cas de certains KFC par exemple, ou même en construisant carrément des bâtiments réservés au click and collect comme Taco Bell aux Etats-Unis.




Comments


bottom of page