top of page
  • Innovafood

ETAT DES LIEUX DE LA FOODTECH EN EUROPE EN 2023


Toutes les données utilisées dans cet article sont tirées du rapport réalisé par Digital Food Lab en collaboration avec Nestlé intitulé La Foodtech en Europe : Rapport sur les investissements, l'innovation et les tendances sur l'état de la FoodTech européenne en 2023.



1. Etat des lieux de la foodtech en Europe


Les investissements dans les startups européennes de la foodtech ont diminué de 36% en 2022. La catégorie la plus impactée sont les startups de livraison puisque les investissements dans ces dernières ont diminué de 68% en 2022 comparé à 2021. En 2022, les investissements dans les startups de livraison représentaient seulement 21% des investissements de la foodtech, ce chiffre n’avait jamais été aussi bas depuis 2014. A contrario, les investissements dans les startups des autres catégories de la foodtech ont augmenté de 21% en 2022 par rapport à 2021.



Cependant, en 2022, le nombre de startup du domaine de la foodtech qui sont actives est en augmentation avec 3540 startups actives soit 100 de plus qu’en 2021. 55% d’entre elles ont levé des fonds en 2022. Ces levées de fonds ont permis l’émergence de nouvelles licornes (entreprises valorisées à plus d’1 milliard de dollars) comme Relex, Choco, Deliverect and Flipdish. Toutes ces startups sont des entreprises B2B et les 3 dernières travaillent dans les domaines de la digitalisation et de la restauration.



2. Les hubs d’innovation


Londres, Paris et Stockholm sont considérés comme les 3 principaux hubs d’innovation en Europe pour la foodtech.


En 2022, seulement 4 pays ont connu une augmentation de leurs investissements dans la foodtech : le Royaume-Uni avec une augmentation de 15%, la France avec +23%, l’Estonie avec +2% et la Finlande avec +13%. Tandis que tous les autres pays d’Europe ont vu leurs investissements diminuer et notamment l’Allemagne et l’Espagne qui ont subi les plus grosses baisses avec -78% d’investissements en 2022.


Il y a 3 régions leaders sur le marché de la foodtech en Europe (une région est une zone avec des investisseurs similaires investissant dans les différents pays de la région) :

  • Royaume-Uni + Irlande

  • France

  • Les Nordiques (Tallinn, Helsinki, Prague et Oslo)



a. Le hub du Royaume-Uni


Ce hub est le plus divers et important d’Europe avec des startups de premier plan dans les six catégories de la FoodTech avec notamment leurs startups Zapp et Gousto qui ont levé beaucoup de fonds. Cependant, l’agtech, la food science et la livraison sont les 3 principales catégories d’investissements de la foodtech britannique.


b. Le hub français


Souvent critiquée pour son absence dans les grandes tendances de la foodtech qui étaient observées dans les autres pays, la France se rattrape bien avec ses investissements qui se sont multipliés par 30 en 9 ans. Cela est grâce à ses investissements dans les startups B2B, ces dernières ayant le vent en poupe dernièrement, mais aussi grâce à ses investissements dans les startups B2C autour des protéines végétales comme La Vie et à ses investissements long terme dans des technologies telles que l'agriculture cellulaire et la fermentation de précision.


c. Le hub Nordique


Les investissements de ce hub sont menés par la Finlande grâce notamment à l’une de ces startups qui est devenue une licorne en 2022 : la startup Relex. En 2021, la Finlande avait également vu l’une de ces startups devenir une licorne et c’était Wolt. La capacité de ce pays à créer des entreprises internationales est impressionnante.


La Suède quant à elle, a connu la plus forte baisse des investissements dans les pays nordiques. Cependant, elle reste l'écosystème le plus diversifié et le plus important en termes de nombre de startups.


Quant à la Norvège, elle est encore très liée à la santé d'Oda, une startup de livraison de produits d'épicerie qui a perdu sa licorne en 2022 (au cours d'une période de ralentissement où son évaluation a été réduite).



3. Les tendances


Plusieurs des tendances annoncées pour 2020 et 2021 sont aujourd'hui très mal en point, notamment le quick commerce et les autres plateformes de livraison de produits alimentaires, les solutions de paiement pour les restaurants ou encore les robots permettant de cuisiner.


Comme expliqué précédemment, la tendance n’est plus à la livraison puisque les investissements dans ce domaine ont diminué de 68% en 2022. A contrario, les investissements dans l’agtech ont augmenté de 49% en 2022.



a. Tendances d’investissements dans l’agtech


5 des 6 catégories de l’agtech ont connu une augmentation de leurs investissements entre 2021 et 2022 : les aliments pour animaux : +175%, la robotique agricole : +121%, la gestion de la ferme : +106%, les marchés agricoles : + 100% et la biotechnologie agricole : +24%. Seule la catégorie des fermes d’intérieur a vu ses investissements diminuer de 12% entre 2021 et 2022.


L’agtech en Europe a alors de beaux jours devant elle, à voir si les investissements se poursuivent en 2023.


Evolution des investissements dans l'agtech

Evolution des investissements dans les différentes catégories de l'agtech entre 2021 et 2022



b. Tendances d’investissements dans la livraison


Même si les investissements ont diminué dans ce domaine, celui-ci reste attractif concernant certaines catégories. En effet, les investissements dans les startups de kits de repas ont augmenté de 151% entre 2021 et 2022 et les investissements dans la robotique de livraison ont augmenté de 9%. A contrario, les investissements dans les startups de quick commerce, de livraison au restaurant et des nouveaux détaillants ont diminué.


Ainsi, on observe une montée en puissance de nouveaux types de détaillants en ligne, certains axés sur la durabilité, d'autres sur les produits locaux et d'autres encore sur le ciblage de marchés de niche. Cela nous donne une idée de l'avenir de l'épicerie de détail, qui sera beaucoup plus diversifié que ce que nous connaissons aujourd'hui.



Investissements dans la livraison

Evolution des investissements dans les différentes catégories de la livraison entre 2021 et 2022



c. Tendances d’investissements dans la foodscience


Malgré une baisse des ventes de produits d’origine végétale, les investissements dans les protéines végétales sont toujours en hausse avec +20% entre 2021 et 2022. Cependant, ce sont les startups spécialisées dans les boissons qui connaissent la plus forte croissance d'investissement dans ce domaine avec +150% entre 2021 et 2022. La catégorie des boissons est en pleine expansion, notamment grâce à de nouvelles marques de café ou de boissons aromatisées telles que Waterdrop's.


Au contraire, les investissements dans les startups qui développent des ingrédients fonctionnels B2B (alternatives à la graisse, au sucre, aux colorants, aux arômes...) sont en baisse avec -52% entre 2021 et 2022. Les investissements dans les startups CPG (startups apportant des innovations incrémentales sur des ingrédients ou des marchés déjà bien établis) sont également en baisse avec -36%.


Evolution des investissements dans les différentes catégories de la foodscience entre 2021 et 2022



d. Tendances d’investissements dans la foodservice


On observe une grande disparité dans l'évolution des investissements. Certaines catégories ont vu leurs investissements presque anéantis comme les solutions de paiement qui ont connu une baisse de 97% alors que cette catégorie était en vogue ces deux dernières années. Tandis que les investissements dans "cloud kitchens" ont décollé en 2022 avec une augmentation de 700% par rapport à 2021. Les investissements dans les plateformes de réservation et la gestion de la restauration ont également fortement augmenté de 193% et 80% respectivement. En effet, 3 des 4 nouvelles licornes de 2022 se trouvent dans ces catégories :

  • Choco, qui vise à numériser les relations des restaurants avec leurs fournisseurs, un domaine qui attire beaucoup d'attention.

  • Flipdish, une solution pour prendre et gérer les commandes des clients.

  • Deliverect, une solution pour gérer toutes les commandes en ligne passées par les clients sur différentes plateformes de livraison.


Evolution des investissements dans les différentes catégories de la foodservice entre 2021 et 2022



e. Tendances d’investissements dans la supply chain


Ce domaine a vu ses investissements augmenter de 267% entre 2021 et 2022. Avec l’agtech, c'est le domaine qui a vu le plus augmenter ses investissements. Celui-ci est impulsé par les investissements dans la catégorie des données pour la chaîne d’approvisionnement qui ont augmenté de 839% entre 2021 et 2022. Les investissements dans les magasins intelligents et autonomes ont également fortement augmenté (+250%). Enfin, les investissements de la catégorie des emballages sont aussi en forte hausse avec +131%. Ces investissements regroupent à la fois les emballages innovants (comme celui de Pulpac) et les emballages réutilisables.


Evolution des investissements dans les différentes catégories de la supply chain entre 2021 et 2022



f. Tendances d’investissements dans la consumer tech


Ce domaine de la foodtech en Europe est celui où le moins d’investissements sont réalisés. En 2022, par rapport à 2021, les investissements ont diminué de 52%. Seule la catégorie expérience alimentaire a vu ses investissements augmenter en 2022 (+114%). Toutes les autres catégories ont vu leurs investissements diminuer : les recettes (-95%), recommandations (-52%), appareils de cuisson intelligents (-51%) et nutrigénomique (-46%).


Evolution des investissements dans les différentes catégories de la consumer tech entre 2021 et 2022



Comparé aux États-Unis, où il est très dynamique, l'écosystème européen des appareils de cuisson intelligents n'est pas très développé voire presque inexistant. Cela pourrait donc être une opportunité pour les nouveaux entrepreneurs.




Pour en savoir plus sur la foodtech en Europe, n’hésitez pas à lire le rapport complet réalisé par Digital Food Lab.


Comments


bottom of page