top of page
  • Innovafood

LES 3 GRANDES TENDANCES DE LA RESTAURATION EN EUROPE


Plusieurs tendances sont observables dans le secteur de la restauration en Europe du fait du contexte économique et social actuel. A commencer par le Covid, qui depuis 3 ans, a radicalement changé notre façon de consommer que cela soit au sein de notre domicile ou hors domicile. Mais également avec la période d’inflation dans laquelle tous les pays d’Europe sont plongés.



1. La digitalisation


D’après une étude réalisée par The NPD Group sur la restauration en 2022, sur un panel de 18 000 personnes interrogées tous les mois sur leurs habitudes de restauration et les données du marché RHD (Restauration Hors Domicile), 41% des employés en Europe font du télétravail au moins une partie de la semaine. Ceci a une conséquence directe sur la façon dont les consommateurs prennent leur repas : on constate une explosion des livraisons à domicile avec +65% en Europe entre 2019 et 2021, une aubaine pour les entreprises de livraison telles Uber Eat ou Deliveroo. Et a contrario, il y a une baisse de fréquentation des établissements de restauration pendant la semaine de travail.


En outre, de manière globale, les commandes digitales ont augmenté durant la pandémie pour atteindre 30 milliards d’euros de dépenses à la fin août 2022 en Europe. Et même après la fin de la pandémie et des différents confinements, celles-ci ont continué de croître. Par exemple, les commandes en Click and Collect ont triplé en 2022 par rapport à 2019 et cela tend à continuer d’augmenter cette année.



2. Le contexte économique et social


Hormis le télétravail et la digitalisation, le contexte économique et social a un impact important dans le secteur de la restauration en Europe. Entre l’inflation, la pénurie de personnel dans le secteur de RHD et les difficultés des chaînes d'approvisionnement, la fréquentation des restaurants est en baisse. Outre ces difficultés, l’étude citée précédemment, a montré que la crainte des consommateurs liée au risque sanitaire est toujours présente même si celle-ci tend à diminuer. En effet, 26% des consommateurs européens préfèrent acheter à emporter plutôt que de manger sur place contre 32% en 2021. 25% ont recours à la livraison pour éviter les restaurants contre 31% en 2021. Il semblerait donc que la peur des consommateurs quant aux risques liés au covid est diminuée au profit de leur anxiété liée aux conditions financières puisqu’1 consommateur sur 2 en France, en Allemagne et au Royaume-Uni a subi une baisse de son pouvoir d’achat au cours des 6 derniers mois. En outre, 1 Français sur 4 déclare qu’il se rendra moins souvent qu’auparavant au restaurant, dans les prochains mois.



3. L’augmentation de la consommation de produits sains et durables


Pour finir, l’étude réalisée par The NPD group a montré que 58% des consommateurs en Europe regardent les ingrédients avant de choisir leur plat au restaurant et 35% affirment être plus enclins à opter pour des options saines qu’avant le Covid. Ils sont également nombreux à avoir fait évoluer leurs préférences vers des options sans viande (28%), moins sucrées (22%) et à favoriser les produits bio (15%).


Ces nouvelles attentes des consommateurs ont des conséquences sur les acteurs de la restauration. En effet, ces derniers n’ont pas le choix que de s'adapter s’ils souhaitent continuer à attirer les consommateurs. Il y a notamment 69% des personnes interrogées qui ont déclaré en décembre 2021 qu’ils souhaitaient que les restaurants soient plus engagés dans une démarche écoresponsable. Ce chiffre est en progression de plus de 16 points par rapport à 2020. Pour cela, les consommateurs attendent des acteurs du secteur qu’ils proposent des menus avec des produits locaux, qu’ils fassent un effort de réduction du gaspillage, qu’ils utilisent des produits de saison, qu’ils bannissent les packagings en plastique et qu’ils leur laissent la possibilité d’emmener les restes de repas chez eux.


Certains acteurs de la restauration ont déjà bien compris les nouvelles attentes des consommateurs. C’est le cas par exemple de l’enseigne Smart&Bio qui promet à ses clients “de manger sain, manger bien et sans se ruiner” en leur proposant du fait-maison, du Bio, des produits de saison uniquement et prioritairement locaux. C’est également le cas de la chaîne de restauration Exki qui propose des options végétariennes, vegan, sans lactose, sans gluten, dont les produits sont à 40% bios et dont le plastique a été réduit de 83% dans leurs restaurants depuis 2018.


Comments


bottom of page