top of page
  • Innovafood

UN NOUVEAU SOUFFLE POUR LE HARD-DISCOUNT EN FRANCE EN 2022


La baisse du pouvoir d’achat en France a des conséquences sur le mode de vie de Français. Ces derniers modifient par exemple leurs façons de consommer dans un souci d’économie. Cela est notamment visible du fait d’une progression notable des enseignes de hard-discount désormais privilégiées par les Français pour effectuer leurs achats alimentaires. Ils se tournent de plus en plus vers ce type d'enseignes pour leurs prix attractifs, généralement plus bas que ceux des autres enseignes de la grande distribution.



Lidl et Aldi gagnent des parts de marché


Sur le marché de la grande distribution, les enseignes Lidl et Aldi progressent pour peser 10% des parts de marché au premier trimestre 2022. Cela représente une progression de 3 points en à peine 5 ans. Pourquoi une telle progression ? Des prix plus bas que leurs concurrents de la grande distribution qui séduisent les consommateurs au pouvoir d’achat de plus en plus bas. Une baisse du pouvoir d’achat d’abord engendrée par la crise du Covid-19 et qui s’est aggravée avec le début de la guerre en Ukraine.


Mais la raison d’une telle progression n’est pas qu’une question de prix bas. Elle a aussi été impulsée par la premiumisation de ces enseignes, d’abord engendrée par le géant Lidl. Cette premiumisation passe par la mise en scène des produits dans les rayons tandis qu’avant ces derniers étaient présentés sur dans palettes, encore dans les cartons. Elle passe aussi par l’augmentation du choix des produits notamment en proposant des produits bio ce qui permet de séduire un plus large panel de consommateurs.


Rayon bio chez Lidl


Cependant, le nouveau leitmotiv de ses enseignes ce n’est pas forcément de proposer des produits avec les prix les plus bas mais de proposer des produits ayant le meilleur rapport qualité/prix. Un nouvel angle qui semble séduire les consommateurs.



De nouvelles enseignes hard-discount voient le jour


Cependant, Lidl et Aldi ne sont pas les seules enseignes hard-discount sur le marché. De nouvelles enseignes voient le jour ayant vu le créneau du hard-discount en France comme une opportunité de se développer. C'est le cas par exemple de Supeco, le supermarché “low-cost” de Carrefour dont le premier magasin a ouvert en 2019 en France. L’enseigne compte aujourd’hui 26 magasins en France, presque tous ouverts au cours de l’année 2021. Cependant, cette enseigne est née en Espagne en 2012 et s’est développée dans plusieurs pays d’Europe avant de se déployer enfin en France.



Devanture de magasin Supeco

Supeco n’est pas la seule enseigne à avoir vu le jour. Normal, Costco ou encore Action sont en forte progression. Cette dernière a enregistré la plus forte progression puisqu’elle comptait plus de 650 magasins en France fin 2021 et prévoyait d’en ouvrir 80 supplémentaires au cours de l’année 2022.


Quant à Costco, la stratégie du groupe est de casser les prix en transformant leur supermarché en entrepôt de ventes en gros. L’enseigne compte seulement deux magasins en France à ce jour mais elle prévoit l’ouverture de 12 à 15 magasins dans les années à venir mais aucune date précise n’a encore été annoncée.


Enfin, l’enseigne Danoise Normal, qui propose des produits normaux à des “prix anormalement bas”, compte à ce jour 60 points de vente en France et souhaite encore se développer dans l’hexagone dans les années à venir.



Ce retour au hard-discount ne semble pas prêt de se terminer et tend même à poursuivre sa progression dans les mois à venir.



Comentarios


bottom of page