top of page
  • Innovafood

LA CONSOMMATION DE LÉGUMINEUSES EN FRANCE


Avant de faire un état des lieux de la consommation de légumineuses des ménages français, il est important de définir ce que signifie le terme de légumineuses, quelles sont ses caractéristiques ainsi que ses propriétés et ses avantages en termes de nutrition.



Qu’est-ce qu’une légumineuse ?


Pour faire simple, les légumineuses sont des plantes dont les graines sont contenues dans des gousses. On retrouve notamment dans cette famille les légumes secs tels que les lentilles, les fèves, les pois chiche, les pois cassés ou encore les haricots secs. En cuisine, elles peuvent être sous formes

sèches ou fraîches, en conserve ou en bocal, surgelées ou précuites.


Les légumineuses sont riches en protéines végétales, en glucides complexes et source ou riches en certains minéraux et vitamines. Mais elles sont aussi riches en fibres, par exemple, les haricots blancs et rouges contiennent entre 12 et 14 % de fibres, les lentilles et les pois jusqu’à 8 %. Les fibres sont importantes pour la santé puisqu'elles ont un effet rassasiant qui permet de réguler l’appétit.



La consommation de légumineuse en France


D’après les recommandations du Programme National Nutrition Santé qui a été élaboré par Santé Publique France, il est recommandé de consommer des légumineuses au moins 2 fois par semaine. Cependant, qu’en est-il réellement de la consommation de légumineuses en France ?



En restauration collective


Pourquoi parler de légumineuses pour la restauration collective ? Tout simplement car ce type de restauration est un pilier de la transition agroécologique puisque 3 milliards de repas sont servis par an en restauration collective dans plus de 800 000 restaurants. C’est pourquoi, elle est au cœur des enjeux de la loi EGAlim appuyant la nécessité d’introduire davantage de sources de protéines végétales dans les menus notamment via l’expérimentation d’un repas végétarien, une fois par semaine dans les cantines scolaires.


59% des menus des restaurants scolaires proposent moins de deux fois par semaine des légumineuses, ce qui est en dessous des recommandations du Programme National Nutrition Santé. Pourtant, de plus en plus de personnes réclament des légumineuses dans les menus. 38% en réclament davantage pour des raisons environnementales, 27% pour des raisons culturelles et 21% pour des raisons nutritionnelles.



De manière générale en France


En France, on consomme en moyenne 2 fois moins de légumes secs que la moyenne mondiale. C’est pourquoi, en février 2022 a été lancée la campagne “Une idée légumineuse", par 4 organisations qui sont les suivantes : Terres Univia (l’interprofession des huiles et protéines végétales) la FIAC (Fédération des industriels des aliments conservés), la FNLS (Fédération Nationale des Légumes Secs), et Interfel (interprofession des fruits et légumes frais). Cette campagne a pour objectif d’inciter les Français à consommer plus de légumineuses.


Selon l’enquête du CREDOC “Place des légumineuses dans les comportements et attitudes alimentaires des Français" réalisée en mai 2021 :

  • Seulement 48% des personnes interrogées en consomment au moins une fois par semaine

  • 30% déclarent en consommer une fois par semaine

  • Seulement 18% déclarent en consommer plus d’une fois par semaine avec une surreprésentation des personnes plus âgées


Ceux qui en consomment peu ou pas du tout déclarent pour 34% qu’ils ne savent pas comment les préparer et 36% trouvent que les légumineuses sont longues à préparer.


Pour ceux qui en consomment régulièrement, les 3 premières raisons pour lesquelles ils en consomment sont les suivantes :

  • Pour leur goût à 61%

  • Pour leur richesse en protéines à 46%

  • Pour leur facilité de préparation à 39%

  • Tandis que seulement 10% d’entre eux évoquent l’aspect environnemental comme raison de consommation


Ce qui est paradoxal, c’est que pour certains Français, les raisons qui les poussent à consommer des légumineuses, sont les raisons qui en poussent d’autres à ne pas en consommer. C’est le cas notamment pour le temps de préparation ou la façon de cuisiner.



Qui sont les consommateurs de légumineuses ?



L’âge


Les 75 ans et plus sont les plus gros consommateurs de légumineuses. 53%d’entre eux en consomment au moins une fois par semaine. Cela est notamment dû au fait qu’ils ont l’habitude de les cuisiner. Les 35-44 ans ne sont pas loin des aînés en termes de consommation car 50% d’entre eux en consomment au moins une fois par semaine. Ensuite, on retrouve la catégorie des 45-54 ans avec 49% d’entre eux qui en consomment au moins une fois par semaine, suivis des 15-24 ans avec 48% et pour finir on a les 25-34 ans avec 45%.


Le niveau de diplôme


Il a été prouvé que cette caractéristique a un impact sur la consommation de légumineuses. En effet, 54% des personnes interrogées détenteurs d’un niveau Bac+2 ou supérieur en mangent au moins une fois par semaine. Alors que ce pourcentage est de 39% pour les Français non diplômés. Ainsi, il est possible de constater que la consommation de légumineuses augmente avec le niveau de diplôme.


La consommation de produits bio


Il semblerait également qu’il y ait une corrélation entre la consommation de produits bio et de légumineuses. En effet, parmi les Français qui consomment des produits bio chaque semaine, 63% d’entre eux consomment des légumineuses au moins une fois par semaine, 28% en cuisinent plus d’une fois par semaine et 35% une fois par semaine.


Comments


bottom of page